Customer Login

Lost password?

View your shopping cart

Catalogue

la femme grenadier

Jeanne Gacon Dufour

La femme grenadier, suivi de Faut-il interdire aux femmes d’apprendre à lire ?

La Femme grenadier est un roman-mémoires qui donne la parole à une jeune noble. Contrainte par la Révolution de quitter le couvent où elle a été élevée, Hortense a pour seul appui sa gouvernante Mme Bontems, puisque sa mère est morte en lui donnant le jour, que son père le marquis de Chabry a quitté la France pour s’opposer à la Révolution et qu’elle est sans nouvelles de son frère.

Dorimond, un ancien secrétaire de son père, prend les deux femmes sous sa protection et les conduit chez lui, à Paris, en leur demandant de cacher leur identité. La belle-mère de Dorimond, Mme Lavalé, est en effet une révolutionnaire acharnée, qui ne manque pas un débat dans sa section ou à la Convention et qui n’hésiterait pas à dénoncer la fille d’un émigré. Le péril augmente encore lorsque le frère d’Hortense vient lui aussi se réfugier dans la famille de Dorimond, déguisé en jeune femme. Cependant, Hortense et son frère peuvent compter sur l’amitié de Dorothée, la fille de Dorimond et du jeune Lavalé, le vertueux neveu de la terrible patriote.

Roman d’apprentissage, La femme grenadier décrit l’évolution d’Hortense : en faisant l’expérience de l’amitié et de l’amour, elle découvre que les qualités morales ne sont pas liées à la naissance, et que la noblesse n’a pas grand-chose à voir avec le mérite.Toute la première partie du roman relate cette prise de conscience d’Hortense tandis que la seconde partie met en scène les conséquences pratiques de cette prise de conscience : l’engagement de l’héroïne en faveur de la Révolution. Le roman offre alors une peinture vive du quotidien dans la France révolutionnaire, de Paris aux villes de province, de la vie des armées à celle des familles. Dans ce roman comme dans le reste de son œuvre, Gacon-Dufour accorde une place très importante à la question du rôle des femmes dans la société. Le travestissement d’Hortense, qui se déguise en homme pour rejoindre l’armée républicaine, est l’occasion de mettre en scène l’égalité des sexes, le rôle social et politique auquel les femmes peuvent prétendre, et l’importance pour elle d’être instruites.

À la suite du roman, le livre contient un texte polémique de Gacon Dufour en faveur de l’apprentissage de la lecture pour les femmes. Il s’agit d’une réponse au Projet d’une loi portant défense d’apprendre à lire aux femmes publié par Sylvain Maréchal en 1801. Gacon Dufour y affirme la nécessité que les femmes accèdent aux savoirs pour pouvoir participer à la vie politique et sociale. Pour elle, l’ignorance forge le malheur des femmes. La lecture est nécessaire pour former des citoyennes de la République et des mères capables d’enseigner à leurs enfants les vertus révolutionnaires.

Prix

16 €

Quantité & panier

794 en stock

Caractéristiques

  • Pages : 150
  • Langue : Française
  • ISBN : 978-2-37071-238-7
  • Dimensions : 140x195mm
  • Date de sortie : 17/02/2022

à propos de l'auteur

Author

Jeanne Gacon Dufour est née en 1753 et a publié ses premiers ouvrages en 1787, deux ans avant le début de la Révolution française. Engagée pour les droits des femmes et pour la cause révolutionnaire, elle défend l’idée d’une émancipation des femmes par l’éducation aussi bien dans ses romans que dans ses écrits politiques ou dans ses traités d’économie domestique.

Revue de Presse