Customer Login

Lost password?

View your shopping cart

Catalogue

DOUARS ET PRISONS.

Jacqueline Guerroudj

Douars et prisons

Livre-témoignage en deux grandes parties, qui rend compte du parcours de l’engagement d’une femme européenne, Jacqueline Guerroudj, pour l’indépendance de l’Algérie, de la prise de conscience à l’action concrète.

Brillante élève de Simone de Beauvoir à Rouen, Jacqueline Guerroudj occupe en 1948 son premier poste d’institutrice dans la région de Tlemcen.

Dans la première partie de l’ouvrage (refuser l’inacceptable), elle décrit avec beaucoup de précision la vie, les difficultés, les répressions, la misère que connaissent les familles algériennes dans ces petits « douars » loin de tout, et surtout loin de la « civilisation » française. Elle raconte sa rencontre avec de nombreux communistes du PCA (Parti Communiste Algérien), décrit leurs luttes et leur engagement. On découvre la façon dont ces paysans ont su accueillir parmi eux, accepter, une femme, une européenne, ont su l’intégrer dans leurs luttes. La réalité du colonialisme apparaît, à travers des portraits de femmes, de familles, d’enfants. L’auteure dit avoir écrit ce récit à partir de ses souvenirs. Ce n’est donc pas un essai historique, ni une étude sociologique, ni un pamphlet politique, c’est tout cela en même temps. Vient ensuite le récit de son expulsion vers la France, puis, de retour à Alger en 1956, c’est le temps de l’engagement politique dans les rangs des combattants pour la libération, puis dans le FLN. Elle participe, entre autres actions, à la préparation de l’action de Fernand Yveton (communiste français guillotiné).

Arrêtée en 1957, condamnée à mort pour « association de malfaiteurs », elle entre dans la prison de Barberousse, où se trouve déjà son mari. Là commence la seconde partie (Faire reculer les murs). C’est un regard acéré, mais humain, sur les conditions que l’État français a imposé à ces femmes et ces hommes, dont de nombreux algériens d’origine européenne, avec la description de ces détails inhumains, la nourriture, les dortoirs, les mises à mort par la guillotine. Mais c’est aussi un formidable hymne à la fraternité, à la volonté de vivre, à l’amitié, entre ces femmes, d’origines si diverses qui partageaient la même volonté de liberté. Suivront les descriptions de ses différents transferts de prison en prison, descriptions toujours agrémentées de détails, de portraits, de remarques, dont le jubilatoire paragraphe : « quelques recettes pour réussir sa vie en tôle ».

Prix

17 €

Quantité & panier

798 en stock

Caractéristiques

  • Pages : 230
  • Langue : Français
  • ISBN : 978-2-37071-241-7
  • Dimensions : 138x195mm
  • Date de sortie : 17/03/2022

à propos de l'auteur

Author

Jacqueline Guerroudj (1919 – 2015). Résistante durant la seconde guerre mondiale, J. Guerroudj part en 1948 enseigner en Algérie. Elle y découvre les ravages de la colonisation et s'engage auprès des combattants algériens pour l'indépendance de l'Algérie. Ses activités militantes au sein du PCA, puis du FLN, conduisent à son arrestation, puis sa condamnation à mort. Elle est graciée le 8 mars 1962. A l’indépendance, elle reste en Algérie jusqu’à sa mort, sera député à l’assemblée algérienne.

Revue de Presse