Customer Login

Lost password?

View your shopping cart

Catalogue

letempsdescerises_L034a

Alain Guérin

Cosmos Brasero

PRIX PAUL VERLAINE Médaille d’argent.
Alain Guérin donna dans les colonnes de l’Humanité ses lettres de noblesse au journalisme d’investigation. Chroniqueur judiciaire, il n’avait pas son pareil pour distiller à l’attention de ses lecteurs les révélations les plus inattendues sur le monde du renseignement, ses secrets, ses coups plus ou moins tordus. Ses livres sur les  » services « , notamment la CIA, étaient, en leur temps, des classiques, et son Histoire de la Résistance en France une référence.
Ce que peu de personnes savaient, c’est qu’il avait été, au début des années 50, de ces  » jeunes poètes  » qui gravitèrent autour de l’astre Aragon. Il en donne la preuve dans ce recueil de 156 élégies. Si l’on décrypte correctement la table en fin d’ouvrage, elles furent écrites entre 1987 et 1994, en divers lieux de la planète.
L’élégie est un genre sinon peu pratiqué, du moins peu revendiqué comme tel. D’Ovide à Rilke, elle a fait partie des grands genres poétiques. Ce sont, en principe, des poèmes de deuil, d’Exil, des lamentations. Ce terme convient sans doute à Cosmos Brasero. On retrouve l’élégiaque dans de longues méditations sur l’histoire et les choix qu’elle exige :
 » On ne demandait qu’un miracle,
C’est un mirage qu’on a eu. « 
On lira avec attention ce recueil, dont le titre annonce une subtilité que l’on découvre au fil des chapitres, des dédicaces, des épigraphes. Le poète y porte le simple brasero, où se chauffent ceux que l’auteur ose appeler simplement des clochards, aux dimensions de l’univers.

Edmond Gilles

Prix

18 €

Quantité & panier

Livre épuisé

Caractéristiques

  • Pages : 242
  • Langue : Français
  • ISBN : 2-84109-357-3
  • Dimensions : 120 x 170
  • Date de sortie : 01/09/2002

à propos de l'auteur

Author

Alain Guérin a été journaliste professionnel pendant quarante-trois ans et huit mois. Simultanément et ensuite, il a publié plusieurs documentaires sur les espionnages soviétique, allemand et américain ainsi qu’une large chronique de la Résistance française pendant la Seconde Guerre mondiale. L’auteur avait seize ans et huit mois lorsqu’est paru son premier poème dans Les Lettres françaises ; quelques autres ont suivi, notamment chez Pierre Seghers... avant un assez long silence.

Revue de Presse