Customer Login

Lost password?

View your shopping cart

Catalogue

letempsdescerises_L447a

René Ballet

Reporter de l’interdit

Journaliste sur les circuits de course automobiles, puis rédacteur en chef de la revue franco-suisse « Constellation » et grand reporter à l’Humanité, René Ballet a toujours défendu la même conception du reportage, forcer les frontières de l’interdit : clandestin dans le Chili de Pinochet et chez les tontons macoutes de Haïti : jouant à la taupe dans la secte Moon et chez l’organisateur de soirées avec un patron de « boîte » qui prêtait 100 « filles » pour l’achat de 100 bouteilles de whisky…

Prix

19 €

Quantité & panier

Caractéristiques

  • Pages : 240
  • Langue : Français
  • ISBN : 2-84109-383-2
  • Dimensions : 140 x 210
  • Date de sortie : 01/09/2003

à propos de l'auteur

Author

Membre fondateur du Temps des Cerises
Grand reporter, essayiste et romancier, René Ballet est Rédacteur en chef de La Revue Commune.

Revue de Presse

Articles paru dans reneballet Romans, Essais, Souvenirs.
“…La démarche de René Ballet, enquêtant ici et là à travers le monde, consiste aussi à nous rendre présents, actifs en un sens : nous sommes, le lisant, avec lui, très près de lui, et cette amicale rencontre nous change de l’habitude trop didactique du reporter qui nous demande, au fond, d’assister passivement. .. Une autre exigence habite René Ballet. Il n’est pas précisément un reporter qui appliquerait à l’exercice de cette activité des qualités d’écrivain (ce qui, au demeurant, ne serait en rien négligeable) mais non: c’est essentiellement un écrivain qui possède fort bien et sait en user – n’en jamais abuser- l’art de se faire reporter…Plus il respecte l’exactitude et mieux il la restitue puisque, loin de la reproduire platement, il la porte, littérateur toujours en éveil, simplement vers ceci, d’une authenticité rare et difficile malgré les apparences: le récit… Il conte et raconte. Belle association, croyez-moi. Elle nous vaut d’excellents récits (je tiens au mot, j’y reviens) presque des nouvelles en certaines occasions, sur des rendez-vous clandestins au Chili, sur les Tontons Macoutes de Haïti, sur la Chine, sur Mexico la fascinante, sur Turin berceau des frères Agnelli, sur Londres ou Prague, et aussi sur la France, surprise en divers mouvements de sa société, sur un Paris toujours aussi singulier, en tant que tel inépuisable, également sur des activités de loisir (par exemple les courses automobiles) jamais abordées sous cet angle à la fois descriptif et critique; bref, contraints d’exister pour que nous les connaissions pleinement, dans toutes leurs dimensions humaines…. C’est cette mise en forme qui nous intéresse parce qu’elle suppose qu’intervienne alors ce qui manque trop au reportage routinier: l’atmosphère. On ne s’étonnera donc pas de trouver dans cet ouvrage une esthétique qui nous ramène aussi, irrésistiblement, au romancier René Ballet, et à cet égard, je dois dire qu’il m’est arrivé plus d’une fois de penser à son roman L’hôtel des deux gares…
(Roger Bordier. La Pensée)
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Un livre récent du journaliste et reporter René Ballet , fort estimable romancier par ailleurs, me donne l’occasion d’évoquer les domaines multiples de l’art d’écrire…Le reporter, le journaliste examine, écoute, inspecte. Sa démarche est d’abord matérielle, concrète…]’emprunte à René Ballet des lignes fort importantes : “Comme son nom l’indique, le rôle du reporter consiste à rapporter. Mais quoi? Une rédaction envoie un reporter pour couvrir un événement, une situation. Le terme couvrir est ambigu. On couvre pour cacher: couvrez ce sein que je ne saurais voir. On couvre pour protéger: un chef couvre ses subordonnés. Le rôle du reporter n’est pourtant pas de couvrir mais de découvrir”. Et René Ballet qui fut grand reporter ajoute qu’il est souvent mal vu de découvrir au sens de rapporter, de cafarder mais aussi au sens de découvrir ce qu’il est interdit de découvrir…René Ballet est un bon journaliste. Son introduction est brève et claire. Elle précède un choix d’articles où il démontre brillamment ses qualités de grand reporter…L’intérêt du recueil est géographique – les cinq parties du monde – mais aussi historique… C’est un vaste voyage que le reporter nous aide à accomplir . Le premier sujet est celui de l’histoire contemporaine…ainsi, cette vallée de Haute Savoie ou trente mille hommes, femmes et enfants sont aux prises avec dix mille tours à décolleter. Ou cet étrange et fascinant portrait de Camille Renault, collectionneur de tableaux en 1968…
Pierre Gamarra (Europe)
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
René Ballet a parcouru le monde. Tel a été son travail. Mais, en humaniste, il ne pouvait garder pour lui ce qu’il a vu, vécu. De la terre morte d’Ethiopie au Chili de Pinochet, en passant par tous les endroits chauds et sensibles de la planète, il rassemble dans “Reporter de l’interdit” des reportages effectués…Il livre avec audace et cœur des témoignages émouvants, honorant son métier de journaliste de terrain, dans des situations difficiles. Tout à l’honneur de cet homme, fort dans l’esprit, pur dans ses convictions, et vrai dans ses écritures.
(Le Perche)
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
“L’imagination généreuse, la plume infatigable et une soif inextinguible d’aller vers les autres, font de René Ballet un reporter hors pair… L’écrivain qui a parcouru le monde pour les besoins de son travail a partagé tant de moments riches, qu’il ne pouvait les garder sans les faire partager… Alors, il les offre à ses lecteurs. Un livre magnifique écrit avec le coeur, du Chili redoutable de Pinochet à la terre morte d’Ethiopie, des trappeurs du Canada de North Bay à Marie, la grande dame d’en haut de la montagne pyrénéenne. Du bout du monde à l’autre côté de la rue.
Cet ouvrage remarquablement écrit est, en quelque sorte, le “best of“ des reportages de l’auteur…”
(La République du centre)
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dans ce nouvel ouvrage, René Ballet nous apporte un témoignage puissant de sa longue expérience de grand reporter. Découvrir le monde selon lui, c’est s’intéresser à tout et aller au-delà des apparences…
François Le Moing (Vanves-Infos)