Customer Login

Lost password?

View your shopping cart

Catalogue

Couv_Paul_site

Maxime Gorki

Paul le Malchanceux

Quand il écrit Paul-le-malchanceux, Gorki est déjà connu pour ses récits Les Vagabonds qui montrent la vie errante des nombreux réfractaires qui n’arrivent pas à trouver leur place en Russie et partent sur les routes. Pendant des années, Gorki a lui-même sillonné la Russie à pied en leur compagnie. Il a appris leur langue riche et épicée, partagé les cellules des salles de police où on les parque, s’est passionné pour les péripéties de leurs vies qui témoignent de l’impossibilité à trouver le bonheur ou l’apaisement. De tout cela il a fait l’aliment de ses livres.
Paul-le-malchanceux s’éprend d’une jeune femme semi-prostituée et cette liaison tourne au drame. Paul fait partie de cette galerie de personnages pour qui Gorki a une tendresse particulière parce que personne ne leur apporte l’aide qui pourrait leur faire quitter le rivage du malheur. L’œuvre de Gorki est hantée par ce besoin de solidarité entre les hommes,dont l’absence est le plus sûr moyen de les renvoyer dans un monde où personne n’est plus rien et devient vite un être malfaisant. On retrouve dans ce roman les qualités de La Mère, de Thomas Gordéiev, de Un premier amour qui ont placé Gorki au premier plan de la littérature mondiale.

Prix

15 €

Quantité & panier

Caractéristiques

  • Pages : 195
  • Langue : Français
  • ISBN : 9782841099290
  • Dimensions : 140 x 200
  • Date de sortie : 28/04/2014

à propos de l'auteur

Author

Maxime Gorki, de son vrai nom Alexis Maximovitch Pechkov (1868-1936) est un écrivain russe. Elevé par ses grands-parents despotiques et violents, il connut la misère et le travail à huit ans. A seize ans, il s'embarqua dans une errance où il vécut de petits travaux, tout en publiant des récits dans la presse provinciale. En 1895, le succès de Tchelkach , paru dans une revue de Saint-Petersbourg fut immédiat. Par ce récit empathique sur la vie laborieuse, Gorki initia un genre littéraire qui l'établit comme le porte-parole des classes populaires. Il se tourna vers l'écriture de pièces et de romans traitant de la montée du capitalisme russe. Adhérent aux thèses marxistes, il fit don de la majorité des ses revenus au parti bolchévik et fut arrêté en 1905 pour ses idées révolutionnaires.Il quitta la Russie et vécut en exil jusqu'à l'amnistie de 1913. De retour, il soutiendra Lénine, s'élevant ensuite contre la prise dictatoriale de 1917. Ses désillusions successives face à l'Union Soviétique l'incitèrent à émigrer en Italie de 1921 à 1928. Il retourna finalement en URSS où il mourut en 1936. Ses principales oeuvres : Tchelkach (1895) ; Malva (1897 ; Les Bas Fonds (1902) ; Enfance (1913) ; Notes de Journal (1924)

Revue de Presse