Customer Login

Lost password?

View your shopping cart

Catalogue

Mise en page 1

Henri Barbusse

Nouvelles du Matin

De 1910 à 1914, Henri Barbusse a rédigé pour le quotidien Le Matin une centaine de courtes nouvelles. La plupart, éditées entre 1914 et 1921, sont aujourd’hui tombées dans l’oubli. Les 25 nouvelles réunies dans ce recueil (dont certaines sont inédites) tentent d’éclairer au mieux la variété des thèmes abordés par Barbusse.
Dans ces textes, Barbusse se conforme au modèle contraignant des « feuilletons », grand succès de la Belle Époque : format (pas plus de 200 lignes), facture classique de l’écriture et de la construction du récit, régularité de parution, adéquation au goût petit-bourgeois des lecteurs. Le fond et la forme étaient sous surveillance. Mais si Barbusse utilise les recettes traditionnelles les plus éprouvées, les masques conventionnels tombent vite devant la mise au jour des forces de l’inconscient. Les portraits qu’il dessine ici ne sauraient entraîner l’admiration des lecteurs sans créer un conflit avec la morale individuelle ou sociale.
À travers cet ensemble de nouvelles, on peut mesurer combien Barbusse, le futur auteur du Feu et puissant dénonciateur de la guerre, était déjà, avant le conflit de 1914-1918, un écrivain de grand talent.
Une belle redécouverte que ces morceaux de vraie « littérature ».

Prix

15 €

Quantité & panier

Caractéristiques

  • Pages : 150
  • Langue : Français
  • ISBN : 9782841099825
  • Dimensions : 140 x 200
  • Date de sortie : 09/09/2013

à propos de l'auteur

Author

Henri Barbusse connaît un succès critique avec la publication en 1905 de son deuxième roman 'L'enfer'. Au début des hostilités de la Première Guerre mondiale, il s'engage comme volontaire dans l'armée française. Tout d'abord fantassin, puis brancardier, il est rapidement horrifié par les conditions de vie des soldats et la vacuité du conflit. En 1916, il écrit en réaction 'Le Feu', roman réaliste décrivant l'horreur des combats et la vie d'une escouade qui provoque une vive réaction à l'arrière du front. Promu au prix Goncourt, Henri Barbusse ne cesse de s'engager en faveur de la paix dans le monde et fonde le groupe Clarté. Admirateur de la Révolution russe, il adhère au Parti communiste en 1923, séjourne en Russie et rédige une biographie de Staline. Romancier naturaliste, attaché à la condition populaire, il est mort à Moscou et est enterré au Père Lachaise à Paris.

Revue de Presse