Customer Login

Lost password?

View your shopping cart

Catalogue

Mise en page 1

Rosa Luxemburg

Lettres et textes choisis

Ce choix de lettres et de textes est extrait de la correspondance écrite par Rosa Luxemburg en prison de 1915 à 1919. Ces extraits reflètent la vigueur de la pensée tout autant que la sensibilité de l’écrivain qu’était Rosa Luxemburg.
« En réalité, je traverse actuellement une passe assez dure. C’est exactement comme l’an dernier, Barminstrasse : pendant sept mois je tiens bon, et le huitième mes nerfs flanchent tout à coup. Chaque jour à passer devient un petit sommet qu’il faut gravir ; la moindre bagatelle m’irrite douloureusement. En effet, dans cinq jours il y aura huit mois pleins de ma deuxième année de solitude. Ensuite, sûrement comme l’an dernier, la vie reprendra ses droits, d’autant qu’on s’approche du printemps. Du reste, tout serait bien plus facile à supporter, si je n’oubliais pas la loi fondamentale que je me suis fixée comme règle de vie : être bon, voilà le principal ! Être bon tout simplement. Voilà qui englobe tout et qui vaut mieux que toute l’intelligence et la prétention d’avoir raison… »
Préface Jack Ralite. Textes traduits et présentés par Gilbert Badia.
Première édition en 2006.

Prix

10 €

Quantité & panier

Caractéristiques

  • Pages : 126
  • Langue : Français
  • ISBN : 2-84109-638-6
  • Dimensions : 110 x 195
  • Date de sortie : 20/08/2014

à propos de l'auteur

Author

(1871-1919) Née à Zamose le 5 mars 1871 en Pologne alors annexée par l’empire tsariste, elle dut quitter Varsovie pour Zurich où, en même temps que des études brillantes, elle devint membre du « groupe des pairs » où se retrouvaient des émigrés révolutionnaires polonais. En 1898, elle part en Allemagne et milite au SPD (parti social-démocrate). La rigueur de ses analyses de Marx fait d’elle une fervente défenseuse des thèses de celui-ci. Pendant la première révolution russe en 1905, elle se rend à Varsovie et échappe de peu à l’arrestation. En 1916, la crise du SPD la pousse à créer avec Karl Liebknecht, Franz Mehring et Clara Zetkin la Ligue des Spartakistes, mouvement révolutionnaire et antimilitariste, ancêtre du KPD (parti communiste allemand). Elle en dirige le journal Die Rote Fahne. Elle suit la Révolution russe de 1917 avec attention, avec tout autant d’enthousiasme que de distance critique. L’année 1918 s’achève dans un climat révolutionnaire en Allemagne. Bien qu’opposée à l’insurrection spartakiste, qu’elle pense prématurée, Rosa Luxembourg y participe par loyauté et sera arrêtée le 5 janvier puis exécutée le 15 janvier 1919.

Revue de Presse