Customer Login

Lost password?

View your shopping cart

Catalogue

Fuhmann_L-auto des juifs_couv

Franz Fühmann

L’auto des juifs

Dans cette œuvre largement autobiographique, évoquant, au cours de deux décennies, de 1929 à 1949, quatorze journées qui furent aussi des dates marquantes de l’histoire contemporaine, Franz Fühmann relate son long aveuglement face au régime nazi, aveuglement partagé par beaucoup d’Allemands de sa génération. Il est né en 1922 dans cette région des Sudètes, province de la Tchécoslovaquie jusqu’à son annexion par le Troisième Reich en 1938, après que les gouvernements français et anglais eurent honteusement cédé aux exigences d’Hitler. Il a participé aux campagnes de la Seconde Guerre mondiale sous l’uniforme de la Wehrmacht (en Russie, en Grèce, en Bohême) avant d’être fait prisonnier en mai 1945 par les troupes soviétiques. C’est au cours des années de captivité en URSS que Franz Fühmann va remettre en question l’idéologie fasciste qui a imprégné sa jeunesse. Paru en 1962, ce livre est un jalon capital dans l’œuvre de l’auteur. Une première édition de ce texte a paru aux EFR en 1975.

Prix

17 €

Quantité & panier

Caractéristiques

  • Pages : 210
  • Langue : français (traduit de l'allemand)
  • ISBN : 9782370710949
  • Dimensions : 140 195 mm
  • Date de sortie : 14 septembre 2016

à propos de l'auteur

Author

Franz Fühmann, né en 1922 en Allemagne, est l'auteur de romans, nouvelles, essais et livres pour enfants. Dans sa jeunesse, il est séduit par le nazisme : il rejoint les SA lors de l'annexion des Sudètes, puis combat avec la Wehrmacht à partir de 1941. Fait prisonnier par les Soviétiques en 1945, il découvre le communisme et commence alors à remettre en question l'idéologie nazie qu'il avait jusqu'ici suivi aveuglément. De retour en Allemagne, il rejoint le Parti National Démocrate et vit en RDA. Il se consacre alors à l'écriture et reçoit de nombreux prix pour ses ouvrages. Il renoncera au Parti National Déomcrate en 1972. En 1976, il est un des premiers à signer une lettre qui proteste contre l'exil de Wolf Biermann, auteur-compositeur. Il prend alors régulièrement la défense des artistes victimes de la répression du régime. Il meurt en 1984.

Revue de Presse

Lire la note de lecture de Michel Ménaché pour le Cahier Critique de Poésie

L’auto des Juifs réunit quatorze nouvelles autobiographiques construites dans la proximité de quatorze journées qui, de 1929 à 1949, marquèrent l’Histoire du XXe siècle. Vingt années de la vie de cet auteur allemand originaire des Sudètes qui fut successivement membre des Jeunesses hitlériennes, activiste des SA, enrôlé dans la Wehrmacht, prisonnier des Russes dans la région du Caucase, rééduqué dans une école antifasciste de Lettonie, avant d’être libéré et rapatrié en Allemagne. Lire la suite.

 

Fühmann_LAutoDesJuifs_LeMondeDesLivres2

Fühmann_LAutoDesJuifs_LeMondeDesLivres

Lire l’article de François Boddaert pour la revue Secousse

L’intérêt principal de ce livre tient tout autant à sa force de témoignage (choses vues comme notées sur le vif) qu’à une manière de mélancolique attitude à endurer la vie sans se rebeller contre les idéologies les plus terrifiantes, quand bien même on « marche » un temps dans leurs absurdes conséquences. Lire la suite.