Customer Login

Lost password?

View your shopping cart

Catalogue

letempsdescerises_L320a

Catherine Claude

La Querelle des femmes

Entre la fin du Moyen Âge et la Renaissance, la place des femmes a changé et leur sort a été scellé pour plusieurs siècles. Un essai historique, émaillé de portraits de grandes figures féminines.

Dédicace le 21 avril 2000 sur FRANCE INTER :
« En écrivant un livre sur Rabelais j’avais aperçu qu’avant le 16ème siècle, le statut des femmes était meilleur que celui qu’elles ont eu ensuite, jusqu’à la seconde guerre mondiale, Cela m’a engagée à chercher ce qu’il en était au Moyen Age. Les énergiques femmes franques ont des droits presque égaux à ceux des hommes. Dans le peuple, elles partagent à égalité la direction de la maisonnée avec leur mari. Les reines et les duchesses gouvernent à la place de leur époux en son absence, et comme régente quand il meurt en laissant un héritier mineur. De Brunehaut au 6ème siècle à Aliénor d’Aquitaine au 12ème et Louise de Savoie, la mère de François 1er au début du 16ème, les femmes ont eu des rôles politiques considérables. Elles auraient été stupéfaites si elles avaient su qu’un jour on douterait qu’elles soient aptes à les remplir. A l’issue des débats de la « Querelle des femmes » qui déclenche les passions au 16ème siècle, les femmes passent sous l’autorité masculine et sont exclues des rôles politiques, sous prétexte qu’elles seraient fragiles. En même temps, triomphe l’expression la plus misogyne de la morale chrétienne qui refuse aux femmes, filles d’Eve depuis toujours coupables, un droit à la sexualité pourtant encore affirmé avec éclat au 12ème siècle par Héloïse, sans que cela fasse scandale. Dernière à l’exprimer, Louise Labé est déjà traitée de putain à la fin du 16ème siècle. »

Prix

18 €

Quantité & panier

Livre épuisé

Caractéristiques

  • Pages : 240
  • Langue : Français
  • ISBN : 2-84109-226-7
  • Dimensions : 150 x 210
  • Date de sortie : 01/03/2000

à propos de l'auteur

Author

Membre fondateur du Temps des Cerises, Catherine Claude est décédée le 23 août 2000. Romancière et essayiste, elle avait participé à la résistance armée dans la région de Grenoble. Après la guerre, Catherine Claude participa à la rédaction de la Nouvelle Critique puis de Révolution. Prenant parfois des distances critiques par rapport au PCF qu’elle a quitté à deux reprises après deux adhésions, elle ne fit jamais mystère de ses engagements nés dans les combats de la Résistance. Elle trouva en 1968 de nouveaux terrains de lutte en fondant l’Union des écrivains en compagnie de Roger Bordier, Guillevic, Robert Pingaud et Jean-Pierre Faye avant de jouer un rôle important dans la mise en place de la Maison des écrivains dans les années quatre-vingt.
Catherine Claude a publié des romans, des chroniques et des essais, dont unebiographie de Bourvil et un essai, La Querelle des femmes au Temps des Cerises. Elle était parmi les principaux animateurs de la revue Commune et s’est toujours passionnée pour la culture populaire.

Revue de Presse