Customer Login

Lost password?

View your shopping cart

Catalogue

Mise en page 1

Francis Combes

La France aux quatre vents

Faire table rase du passé ne prépare en rien les lendemains qui chantent, Francis Combes est un homme de son temps, préoccupé de l’avenir ; on le sait, le repli sur le passé est mortifère. Or, Francis Combes, poète, travaille sa langue. Ce que tout poète fait ou devrait faire. Il se trouve que cette langue est la française, avec une longue histoire de métissage dont il nous donne à voir les images. L’histoire d’un pays ne fait qu’un avec celle de sa langue. Nous voilà donc au coeur de l’entreprise de Francis Combes : la France. Le moins qu’on puisse dire est qu’il ne manque pas d’audace, dans un temps où il semble que les poètes ont d’autres préoccupations. Déjà Aragon n’en faisait-il pas le constat, non sans ironie : « Nous avons aujourd’hui le goût d’une autre poésie » ?Mais de quelle France parlons-nous ? « J’entreprends de chanter la France au moment qu’elle se désagrège / quand elle doute d’elle-même / et s’efface comme un dessin à la craie / sur le tableau de l’écolier ». Francis Combes chante la France dans une période obscure de l’Histoire, entre deux mondes, l’ancien, sans doute à jamais révolu, et le nouveau dont nul ne connaît encore la figure : une période intervallaire dirait Alain Badiou.
Extrait de la préface de Jean Ristat


Après Cause commune qui racontait en quelque trois cent pages, de l’Antiquité à nos jours, l’épopée humaine, l’espérance et la tragédie de l’utopie et de la révolution, ce nouveau livre explore un autre grand territoire, intime et public : la poétique de la nation. Se poursuit ainsi une entreprise poétique inhabituelle où l’imaginaire personnel rejoint la « poésie impersonnelle », à travers une écriture qui ne se veut pas pour autant « objective », et interroge la langue et l’imagerie de la société.

Le vieil épouvantail
J’ai trouvé dans ma grange un vieil épouvantail
(Cela fait bien longtemps que nul ne s’en effraye).
Les oiseaux dans les champs piaillent et font ripaille
Pendant que lui, absent, dort d’un profond sommeil.

Sa tête au côté pend comme un mort qu’on dépend ;
Sa bouche n’est qu’un trait, ses yeux sont délavés ;
Une araignée y loge, gratis, à ses dépens
Et les saisons passant sur lui l’ont fait passer.

Son crâne bourré de son ne perçoit aucun son ;
Il ne sert plus à rien et n’a plus sa raison.
Sûr que je devrais le porter à la Décharge…

Je n’en fais rien pourtant ; et qui le veut s’en charge.
Nous sommes compagnons et frères de gueusaille,
Spectres qu’on a traités parfois d’épouvantails.

Autres ouvrages de Francis Combes disponibles au Temps des Cerises :
. Si les symptômes persistent consultez un poète
. Cause Commune
. La Romance de Marc et Leïla
. Jean Lafleur

Prix

18 €

Quantité & panier

Caractéristiques

  • Pages : 364
  • Langue : Français
  • ISBN : 9782370710475
  • Dimensions : 120 x 170
  • Date de sortie : 06/03/2015

à propos de l'auteur

Author

Francis Combes est le directeur de la Biennale des poètes en Val de Marne. Il a été l'un des fondateur des éditions Le Temps des Cerises. Il a dirigé la maison d'édition pendant 18 ans (1993-2011), il a également présidé l’association des éditeurs indépendants, L’Autre livre pendant une dizaine d'années. Pendant quinze ans, il s’est occupé, avec le poète Gérard Cartier, de la campagne d’affichage poétique dans le métro… Homme d’engagement, il mène en même temps une importante activité en tant que poète. Il a publié une quinzaine de recueils, dont La Fabrique du bonheur, Cause commune, Le Cahier bleu de Chine ou La Clef du monde est dans l’entrée à gauche. Ses poèmes sont traduits en plusieurs langues et il est invité dans des festivals internationaux (San Francisco, Sarajevo…) Il traduit aussi plusieurs poètes étrangers (Heine, Brecht, Maïakovski, Attila Jozsef, des poètes américains…). Visitez son blog : poésies extraites de ses recueils déjà parus et de nombreux inédits.

Revue de Presse

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

P/oésie, blog d’Alain Freixe – La poésie et ses entours, 5 juillet 2014.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Article d’A. Fr. paru dans l’Humanité du 6 mars 2014 :

Honneur-des-poètes-et-Si-les-symptômes-persistent_Humanité_6-mars-2014_site

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Biographie complète & quelques poèmes de Francis Combes sur le site de Recours au poème.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~